Artiste peintre décorateur spécialisé
dans la peinture décorative murale & trompe-l'oeil

> Revenir à l'accueil

Peintre décorateur, artiste fresquiste...

Peintre décorateur artiste fresquiste Gilles Lambert Gilles Lambert                 Me contacter
5, rue Crespin du Gast
75011 Paris
Tel. : 06.80.91.89.73

+ DE PHOTOS & D'INFOS :

Fresque murale, décor peint et trompe-l'oeil
Décors peints et restaurations : peinture faux bois, faux marbres...
Une fresque en images : tonnelle de jardin en trompe l'oeil

Pourquoi un trompe-l’œil panoramique ?

Pour créer une ambiance, et donner la sensation d’agrandissement de l’espace à vivre, ce décor varie en fonction de la lumière ambiante et on ne s’en lasse pas.
Pour moi, le plaisir de peindre l’œuvre est primordiale, ainsi que la satisfaction du ou des commanditaires.

La peinture, le dessin, sont ma passion, et c’est pour cela que tout naturellement, je suis arrivé à réaliser des décors peints panoramiques, comme un flash, une vision, des grands murs peints me sont apparus, pour voyager, pour rêver et faire rêver.

Mon parcours est complètement atypique. J’ai toujours aimé le dessin et la peinture depuis mon enfance. Par divers circonstances, j’ai été amené à créer mon entreprise de peinture en bâtiment. Autant vous dire que les préparations et les grandes surfaces ne me font pas peur.
Et parallèlement, j'ai continué à étudier le dessin, la peinture, dans différents ateliers des beaux arts de Paris. C’est des années plus tard que j’en ai fait mon métier.

La fusion entre les grands murs, grandes surfaces, sur lesquelles j’avais l’habitude de travailler et ma passion pour la peinture artistique est devenue une évidence pour moi : je devais réaliser des grandes peintures artistiques, des décors peints panoramiques, dans le langage courant des « fresques » (bien que la véritable fresque soit réalisée sur du plâtre frais).
J'ai alors réalisé ma première fresque dans un hôtel cossu du 8e arrondissement de Paris. Et ce n'était qu'un début...

Le dessin et la peinture se passent autant dans le geste que dans la perception des choses, le mental étant plus important que le geste, qui lui n’est qu’un outil. Je compare la réalisation d’une fresque à une mélodie, où les silences sont très importants. On peut d'ailleurs faire de multiples comparaisons : l’harmonie générale (la vision générale de l’œuvre), les transitions (entre les couleurs), les passages, les silences (en peinture aussi, il faut des vides), les noirs et les blanches pouvant correspondre à des tons plus ou moins forts dans le décor.
Il m’est arrivé de supprimer des éléments dans un décor, qui perturbaient la perception, l’émotion.

Le spectateur sera touché autant par une ambiance que par la qualité technique des détails.
L’artiste fresquiste doit avant tout y mettre une intention et pas seulement une qualité graphique.


Gilles Lambert

FAQ à propos des décors peints - Les mots de la peinture - Contact